Notre collectif HPV Maintenant ! regroupe médecins, biologistes, témoins et patientes qui se mobilisent pour convaincre la Ministre de la santé d’inscrire dès maintenant le test HPV en dépistage primaire dans le cadre du dépistage national du cancer du col de l’utérus. Retrouvez ci-après une présentation plus détaillée de nos membres fondateurs :

Carole Poupon (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Carole Poupon

Biologiste médical
Centre Hospitalier de Gonesse

Biologiste hospitalier spécialisée en Biochimie, présidente du Collège National de Biochimie des Hôpitaux et du Syndicat National des Biologistes des Hôpitaux, membre du Conseil d’Administration de la Société Française de Biologie Clinique. A eu l’occasion au cours de sa carrière de travailler en collaboration avec des oncologues et de participer à des groupes de travail scientifiques dont un en relation avec les marqueurs tumoraux sériques. Mais avant tout une femme !

Geneviève Daviaud (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Geneviève Daviaud

Gynécologue
St Gaudens

Gynécologue médicale de terrain, Geneviève Daviaud exerce directement auprès des femmes dans une petite ville d’Occitanie. Tous les jours, dans son cabinet, se pose la question de l’HPV, que ce soit pour la vaccination des jeunes filles, le dépistage, le diagnostic et le suivi de ses patientes atteintes de lésions du col. Geneviève Daviaud a besoin du test HPV dans sa pratique quotidienne, et recommandations ou pas, elle ne conçoit pas de prescrire dans le cadre d’un dépistage organisé un test qu’elle a largement utilisé dans sa carrière, le frottis, mais qui ne correspond plus aujourd’hui aux critères de sensibilité nécessaire et expose ses patientes à une perte de chances.

“Confrontée dans ma pratique au vécu des femmes, je ne peux pas concevoir de ne pas disposer du meilleur test pour le dépistage primaire du col de l’utérus.”

Geneviève Ferret (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Geneviève Ferret

Biologiste médical
Roannes

Biologiste médicale, ancienne interne et assistante des hospices civils de Lyon, Geneviève Ferret est confrontée quotidiennement dans son exercice à des patients souffrant de pathologies diverses et en particulier cancéreuses. Elle s’investit dans la prévention du cancer du col de l’utérus dont la mortalité est bien trop élevée en France alors qu’il existe des moyens techniques à notre disposition efficaces et accessibles pour son dépistage précoce. Ce cancer est évitable. En tant que femme, mère de 3 filles et professionnelle de santé, membre du bureau national du syndicat des biologistes, elle milite pour une organisation optimale du dépistage du cancer en vue de le reléguer au rang de maladie rare en France.

“En tant que professionnelle de santé, je ne vois pas comment proposer à mes patientes un test que je n’utiliserai pas pour moi ou pour mes filles. C’est le test HPV qu’il nous faut en dépistage primaire.”

Richard Fabre (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Richard Fabre

Biologiste médical
Toulouse

Travaillant dans un laboratoire d’analyse de la région toulousaine, Richard Fabre est au quotidien en contact avec les femmes et leur santé. En tant que Président des biologistes médicaux d’Occitanie et administrateur au Syndicat des Biologistes, il partage régulièrement son expérience de professionnel de santé de terrain. Il s’engage dans le Collectif HPV Maintenant ! pour la cause des femmes au titre du devoir de responsabilité des professionnels de santé quant à l’information de leurs patients.

“Selon l’article 32 du code de déontologie “le médecin s’engage à assurer personnellement au patient des soins consciencieux, dévoués et fondés sur les données acquises de la science”. Nous devons donc utiliser le test HPV en dépistage primaire du CCU.”

Rodolphe Cochet (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Rodolphe Cochet

Consultant en Management de la Santé
Chargé d’enseignement Paris VII

Titulaire d’une maîtrise de Philosophie hellénistique et d’un DEA en Sciences du langage, Rodolphe Cochet s’est spécialisé dans le management et le Marketing tout particulièrement dans la branche de l’odontologie en 2000. Auteur des principes normatifs de management odontologique, ils ont été intégrés comme cours obligatoires et optionnels dans le cursus de formation initiale et continue de plusieurs UFR d’odontologie. Rodolphe Cochet témoigne de son vécu à travers sa compagne Myriam Blaise à laquelle une radiographie a révélé le 9 mars 2015 un cancer invasif du col de l’utérus. Myriam s’est éteinte le 5 août 2016. Traumatisé, révolté, indigné par ce cancer et les manquements tout au long du parcours de soin de Myriam Blaise, Rodolphe Cochet témoigne.

Rodolphe a lancé une pétition que le Collectif HPV Maintenant ! soutient : Cancer du col de l’utérus, plus jamais.

Pour l’éradication totale du cancer du col de l’utérus, car c’est possible. Pour protéger les femmes et nos enfants des HPV 16 et 18. Pour qu’aucune femme n’ait plus jamais à souffrir de l’option palliative d’une exentération pelvienne élargie.”

Sylvie Dejoux (Membre Collectif HPV Maintenant !)

Sylvie Dejoux

Commerçante
Paris

“Il faudra encore combien de victimes du cancer du col de l’utérus pour que les “hautes instances” daignent nous entendre et surtout enfin nous écouter ? Mon engagement et ma voix dans ce collectif feront, je l’espère, prendre conscience de l’importance VITALE du test HPV.”